Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
Anthologie Orphée du vin
Article mis en ligne le 15 février 2020

par Michel Foucault


Mieux vaut un bon coup de vin
que l’empire de Darius,


Que la lampe d’Aladin,
que les trésors de Crésus ;


Mieux vaut la plainte de l’aurore
d’un buveur sans foi ni loi


Que l’oraison à grand voix
des très religieux tartufes !

 

Anthologie Orphée du vin
Poèmes choisis par Thierry Gillybœuf
Préface et dessins d’Abdellatif Laâbi
Éditions : La Tête d’Orphée/ La Différence, 2019
ISBN : 978-2-7291-2347-5
18 €

Cette anthologie rassemble un choix de poèmes à la gloire du vin précédemment parus dans la collection bilingue Orphée. L’originalité de cette collection est de publier des textes d’auteurs du monde entier dans leur langue originale et avec leur traduction.

De tout temps, le vin a été omniprésent dans l’histoire des hommes. L’Anthologie Orphée du vin invite à sa table les poètes du monde entier depuis l’Antiquité gréco-latine jusqu’à notre époque moderne. Cela fait du monde.

On y croise quelques noms connus (Mallarmé, Baudelaire, Rimbaud) mais surtout on découvre de nombreux inconnus (les latins Catulle et Horace, des poètes chinois du 5e et du 7e siècles, le persan Omar Khayyam et bien d’autres encore). Le vin provoque l’euphorie ou la consolation, l’oubli ou la mélancolie, le chagrin ou l’allégresse. La table est grande ouverte pour chanter les vertus du vin.


Michel Foucault