Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
Poèmes à un ami français
Article mis en ligne le 1er septembre 2020
dernière modification le 19 juin 2020

par Alain BOUDET

À toi mon ami, je parle de mon fils,
à qui pourrais-je dire qu’il me manque ?

À toi mon ami, je parle de mon fils
parce qu’un océan nous sépare,
tant de vagues comme des larmes

pluies coulant sur tes vitres, là-bas, en Bretagne
sur les côtes grises de granit
boursouflées comme la peau après le chagrin.

À toi mon ami, je parle de mon fils
Je sais que tu m’écoutes !


Poèmes à un ami français
Robert Nash
édition bilingue, traduit de l’anglais par Françoise Besnard-Canter
édité par la revue À L’INDEX
Collection Le Tire-Langue, 2020
17,00 €
On pourrait dire que ce livre renferme un trésor. De ceux que l’on trouve de manière inattendue dans le coin d’un grenier. Et ce qui fait son prix n’est ni sonnant, ni trébuchant. C’est la charge d’humanité, d’émotion, de vérité qu’il contient.
Ce trésor, ce sont des poèmes adressés par Robert Nash à son ami français, le père de Jean-Claude Tardif. Parmi tous les textes retrouvés, beaucoup étaient abîmés, illisibles dans leur totalité. C’est à un patient travail de lecture et de choix que Jean-Claude Tardif s’est livré pour reconstituer cet itinéraire de poésie et d’amitié qui, sans être une biographie, dessine les contours d’une vie bouleversée par la mort d’un fils (Lee, tué au au Vietnam) et de l’épouse aimée (Catriona, morte de chagrin). Un chemin qui conduit Robert Nash jusque dans le Maine où il vécut la fin de sa vie dans le souvenir déchirant de ceux qu’il aimait. Une vie en lambeaux comme les poèmes que retrouva Jean-Claude Tardif dans le grenier de son père. Des textes qui nous mettent au plus près de cet homme et de son drame exprimé dans une langue simple et proche. Bouleversant.

Alain Boudet