Le poème du mois
Article mis en ligne le 1er décembre 2020
dernière modification le 24 novembre 2020

par Alain BOUDET


Pour que la poésie vous accompagne…
Un poème à lire et à entendre.

Le corps a ses raisons


Multirécidiviste,
trop souvent impuni, j’en conviens,
je malmène mon corps.
Je le promène partout avec moi.
Je le surmène, sans doute.
Lui-même ne me ménage pas.
On ne se fait pas de cadeau.
Ce n’est pas notre genre.
Et, j’en suis sûr pourtant,
on s’aime pour la vie.

Antoine Sanipolas
Anatomie d’un benêt - Gros Textes, 2020

 

Écoutons Robert nous lire ce poème…

Le corps a ses raisons


Le bel inconscient


La chance de sa vie,
mon corps n’a jamais su la saisir.
Pourtant il avait été prévenu.
Personne ne lui avait caché
qu’il allait trimer, qu’il n’aurait rien
sans rien et qu’il devrait consentir
à ses propres sacrifices.
Il a fait l’autruche et les choses
au petit bonheur la chance.
Le voilà qui se retrouve
dans de beaux draps
sans avoir pris les mesures
de ce qu’était qu’une vie.


Antoine Sanipolas
Anatomie d’un benêt - Gros Textes, 2020

 

Écoutons Georges nous lire ce poème…
 

Le bel inconscient