Par tes yeux, j’écris la mer
Article mis en ligne le 1er décembre 2020
dernière modification le 16 janvier 2021

par Robert Froger

La brume s’émiette.
Dévorée d’écume et d’oiseaux,
la mer redevient paysage,
dans le poème éphémère
et éternel
du monde.
Tu cherches un bonheur
laissé à la plage.
Ne reste,
au bord du cœur,
qu’une épave
que le temps écaille.
Il est des pages
que le vent ne tourne pas.

Par tes yeux, j’écris la mer
Marie Ledez - Gérard Cousin
Auto-édition, 2020
ISBN 979-10-699-4747-4

Associer, rendre complices ou miroir, photographies et poèmes, tel est le propos choisi par Marie Ledez, photographe et Gérard Cousin, poète, pour nous proposer "Par tes yeux, j’écris la mer".
La mer offre ses couleurs, ses lumières, ses mouvements, ses ciels mais aussi ses phares et cabanes de plage à l’objectif de Marie Ledez. Elle permet aussi, à Gérard Cousin, d’exprimer tout une palette de sentiments, sentiments liés à l’enfance mais aussi à la relation amoureuse ou amicale, sans oublier l’évocation des travailleurs de la mer.

Robert Froger