Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
Calligraphie de l’ombre
Article mis en ligne le 3 août 2014
dernière modification le 11 juin 2014

par Robert Froger

 

entrer en connivence
avec les temps qui n’ont plus cours
avec l’avant et puis l’ailleurs
avec la brûlure des signes

Calligraphie de l’ombre
Jean-Louis Bernard
dessins de Jean-Gilles Badaire
Éditions Jacques Brémond
ISBN 978-2-915519-47-1
 

L’oeil et l’oreille à l’affût, Jean-Louis Bernard semble le témoin, l’observateur du temps qui passe avec une certaine mélancolie doublée aussi d’inquiétude "dans l’exacte beauté d’un monde finissant".
Un vocabulaire érudit souligne sa réflexion sur la solitude "écoutant s’espacer le froissement de l’ombre".
La poésie de Jean-Louis Bernard scrute le temps, les lieux, les êtres et les objets au travers de mots choisis et minutieux, dignes d’une calligraphie fût-elle de l’ombre.


Robert Froger