Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
Et la nuit

Pour une utilisation collective

Article mis en ligne le 1er mars 2015
dernière modification le 21 décembre 2015

par Michel Foucault

combien de temps pour ma peine
les autres sur la rive

que faire de ma force de vie
que faire
de tout ce vide de fraternité

dans les rues de Lefkès
la lumière réchauffera mes blessures
mais toi
seras-tu là
ma tendre
mon ange-gardien
au vent de Grèce dispersée

Et la nuit
Marie Evkine
Éditions des Carnets du Dessert de Lune
ISBN : 2-930235-70-5

Ce recueil saisit par son intensité. L’intensité des mots pour évoquer son chagrin quand Marie Evkine se rappelle ses proches disparus : un père qui à vingt ans songeait aux jolies filles et à qui on a collé un fusil pour aller en Algérie, un grand-père qui n’est plus là depuis vingt ans et à qui l’on parle toujours, une amie trop tôt décédée à l’âge de 18 ans. L’intensité des mots pour rappeler aussi le bonheur des moments heureux : les matins de l’enfance, les corps désirés des amantes, les paysages ensoleillés de Grèce, d’Italie et d’Afrique.

Marie Evkine écrit, note tout ce qui passe autour d’elle. Elle plonge au plus profond de l’intime. L’expérience de vie et l’écriture sont intimement et inextricablement liées. On est happé par la force des mots rendus plus incisifs par le rythme heurté. C’est un langage de rage pour éloigner la mort et de fureur pour désirer de vivre plus intensément . « Vivre à voix basse m’est impossible ». Rimbaud évoqué dans un des poèmes n’est pas loin.

Michel Foucault