Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
La Citadelle effondrée
Article mis en ligne le 1er juin 2015
dernière modification le 9 novembre 2015

par Robert Froger

Comme un doigt gourd sur le carton jauni d’un calendrier, le temps s’est arrêté.
Silence. Absurdité. Cœur en granules.
Parfois – pour me donner l’illusion du vivre – je rêve d’oiseaux migrateurs, d’un océan de blé bleu qui godille au soleil et d’une petite maison aux volets peints qui nous attend dans l’herbe étincelante. En jupe à danser, elle nous fait signe de la rejoindre.
Mais le temps n’avance plus et nous restons figés dans le chemin... Si près pourtant du portail et de l’odeur enivrante des roses.

La Citadelle effondrée
suivi de
La Cinquième saison
Marie Desmaretz
Couverture : Photographie de Pascale Roche-Lesage
Éditions du Petit Pavé, 2011
Collection Le Semainier
ISBN 978-2-84712-282-4
12,00 €

Le livre de Marie Desmaretz se compose de deux parties :
"La Citadelle effondrée", où, sur le thème éternel de la disparition de l’être cher, l’auteure pose ses mots à elle et relate un Bonheur idyllique dans une nature bienfaisante : un paradis dont le serpent serait la mort qui emportera l’un et laissera l’autre dans un bonheur perdu et le regret de tout ce qui n’existera plus.
"La Cinquième saison", écrite un an après le départ de l’être aimé, est la saison des souvenirs, celle où l’auteure subit "l’écrasante présence de l’absence" et fait face à une nature qui semble devenue hostile. L’auteure elle-même ne se reconnaît plus et se qualifie d’"elle", comme étrangère à tout. Cette seconde partie n’est qu’un long cri silencieux dont, même le retour du printemps, ne semble pouvoir atténuer les pleurs.

Robert Froger