Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
Les hommes tissent le chemin
Article mis en ligne le 1er juin 2015
dernière modification le 29 mai 2015

par Sabine Chagnaud

Le bateau blanc appareille
Pour un si profond voyage,
Le hublot, des chants grecs,
Les flots et la douce lenteur.

Sur les îles du silence
Des réverbères s’allument,
La lune argente les eaux
Dans la nuit du mystère.

Aube, le soleil rougeoyant
Eveille un monde nouveau,
A la proue je me tiens libre
Dans le vent de l’infini.

 

Les hommes tissent le chemin
Bernard Grasset
Peintures de Jean Kerinvel
SOC et FOC éditions, 2014
ISBN 978-2-912360-92-2 - 12€

Ce livre sous-titré « Voyage 2 2000-2008 » est le deuxième volet d’un tryptique en cours d’écriture. Bernard Grasset, poète tourné vers les cultures, les langues des origines et les arts, y poursuit son travail d’attention envers le monde. Peu de lieux nommés, le voyage est un état de vie en vue de déchiffrer des signes, en percer le mystère. Acte sans fin, dont l’intérêt est surtout de mettre l’homme en mouvement. Les verbes « écouter », « chercher », « marcher », « écrire », « vivre », utilisés de façon récurrente, témoignent de ce programme. La peinture de Jean Kerinvel sert admirablement ce projet : faite de couleurs chatoyantes, du croisement de lignes en tous sens, chaque tableau semble être le témoin d’une rencontre ou d’un moment. Il se dégage de l’ensemble une sérénité et un goût profond pour la vie. Une belle invitation.

Sabine Chagnaud