Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
Demeures de l’éveillé
Article mis en ligne le 1er septembre 2015
dernière modification le 17 août 2015

par Robert Froger

 
Un jour

Aux pas des en-allés un jour nous joindrons les nôtres
Une profonde paix lavera nos ivresses
Une main fouillera le ventre de nos rêves

L’absence grondera en sa langue de bois
Nos yeux cicatrisés verront clair en eux-mêmes

Un feu s’allumera sur nos paroles amoncelées
Nous étendrons sa cendre sur le rivage clair
Et nous repartirons par une contre-allée

 

   

Demeures de l’éveillé
Béatrice Libert
Les Poètes de l’Amitié, 2015
Prix d’Édition poétique de la ville de Dijon 2015
ISBN 978-2-917754-14-6
10,00 €

Ces "Demeures de l’éveillé" se composent de trois parties.
Première demeure :
Dans les pas des mots de Béatrice Libert, on marche vers une paisible tranquillité tout en sachant que le trouble n’est pas loin. On sent battre la vie, l’espoir, sans oublier le temps qui passe, "la chanson des enfants vieillis".
Deuxième demeure :
Béatrice Libert fait la part belle aux mots, au poète, à l’écriture. Elle parle de son expérience. "J’écris doucement pour ne pas effrayer le matin".
Troisième demeure :
Cette recherche intérieure nous amène tranquillement à cette troisième demeure, lieu des"Petites prières pour ne pas mourir de froid". Elle fait parler la rosée, les cailloux, l’arbre, l’abeille..., rejoignant toute la nature "pour la beauté du monde".
Tout en douceur et en mots choisis, l’auteure nous porte à faire germer, autour de nous et en nous, une quiétude qui ne peut que nous apaiser.


Robert Froger