Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
La charrette des jours
Article mis en ligne le 1er septembre 2015
dernière modification le 18 août 2015

par Alain BOUDET

 

Le buvard,
Celui qui éponge,
Sèche.
Il garde inscrit à l’envers
Les écritures,
En creux.
On ne dit pas buvarder.
Buvarder me plaît.
C’est un peu musarder.
Je buvarde
Ma vie,
J’enlève le trop plein,
Je ne garde que les belles
Traces,
J’ôte
Les vilains épisodes,
J’oublie
Les traumatismes,
Je reconstruis
Une histoire
Avec de la couleur
Et un peu de colle,
Dessous,
Afin que rien ne
Bouge.

La charrette des jours
La charrette des jours
Dan Bouchery
Les Écrits du Nord - éditions Henry, 2015
ISBN 978-2-36469-096-7
10,00 €

Tirer, traîner, pousser la charrette des jours, c’est éprouver le poids d’une vie, apprécier les événements vécus, ce qu’ils ont apporté de joies et, surtout, de peines à porter. Parmi elles, celles qui remontent de l’enfance, avec leur part de culpabilité, de non-dits, d’incompréhension qui freine l’élan vers la vie. Les douleurs de l’abandon, de la séparation, tout ce qui engendre la solitude au moment des chagrins. Ce livre résonne comme un bilan, une recherche, dans l’histoire familiale, de ce qui a longtemps assombri l’histoire de l’auteur. Les mots salvateurs ouvrent des portes à l’envie profonde de passer du fond de cale à la lumière du pont, et d’avancer, fragile peut-être, mais debout. Car la charrette des jours, ce peut être, aussi, celle qui nous permet d’avancer dans l’âge dans la compagnie fraternelle des hommes et des femmes, des enfants, des plus humbles qui ont la préférence de Dan, dans un souci d’humanité qui nous relève.

Alain Boudet