Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
Monde, j’aime ce monde
Article mis en ligne le 3 septembre 2015
dernière modification le 2 septembre 2015

par Michel Foucault

Paires

S’asseoir dans un café

ne regarder que les chaussures

et voir un ballet spontané

de couples parfaits

en lacets.

Monde, j’aime ce monde
Daniel Birnbaum
Polder 165 - 2015
ISBN : 978-2-35082-277-8

« Monde, j’aime ce monde » ressemble fort à une déclaration amèrement ironique. Au fur et à mesure que nous suivons le poète dans ses déambulations quotidiennes, l’affirmation du début se transforme en interrogation mélancolique : comment aimer ce monde si pesant ?

Dans une succession de textes très courts, Daniel Birnbaum note avec précision les moindres détails qui constituent son environnement immédiat : un numéro de téléphone griffonné sur une étiquette, le reflet du poète dans une vitrine, une pile de journaux, des gouttes de pluie sur une vitre... Le quotidien le plus banal est ausculté au plus proche et devient source d’étonnement grâce à la magie du verbe.

« Écrire, c’est parler au futur/dit le poète/alchimiste qui rompt/un silence de plomb/par une parole en or ». Écrire pour aimer ce monde avec toutes ses imperfections.

Michel Foucault