Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
Le poème du mois
Article mis en ligne le 1er décembre 2015
dernière modification le 3 novembre 2015

par Alain BOUDET

Aucun mot que je puisse sauver du monde
pourtant le poème aussi a ses raisons
tout comme l’amour, pour sauver notre cœur de nous-mêmes …
quand on aime on se libère de son cœur dit-on,
la fleur veut pousser hors du jardin,
le poème aussi veut se libérer de la volupté,
de la violence, de la légèreté des mots

à quoi sert un poème s’il n’arrache
ne serait-ce qu’un mot à la langue du monde
si l’amour ne peut déloger le cœur
et c’est un désir…s’il passe !

-Alors dérobe le monde,
mérite le poème !

Forêt sans fin, mots marécage :
les voleurs se partagent ce que les chasseurs ont laissé
la flamme par l’incendie se punit elle-même.

Haydar Ergülen
Extrait du recueil Carnet Intime, paru aux éditions Al Manar en 2012.
Traduction de Claire Lajus
​Retrouvez ce poème en langue originale et d’autres poètes turcs contemporains sur le site de la revue électronique Ayna (vignette en bas à gauche de cette page).