Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
Le poème du mois
Article mis en ligne le 15 novembre 2015
dernière modification le 14 novembre 2015

par Alain BOUDET

Une bougie brûle
à la fenêtre…

Une bougie pour des sourires éteints par milliers,
des rires effacés,
des regards incrédules.

Une bougie brûle
contre la haine…

Alain Boudet

 

J’avais choisi il y a quelques jours les extraits de poèmes qui suivent. Ils sont d’un poète syrien. Ils rejoignent la dramatique actualité que nous vivons et nous rappellent que ces drames ne sont pas seulement les nôtres… rappellent que cette 

En occident 
Madame
Le poète est né libre
Comme les poissons au milieu de la mer
Chez nous 
Il est né dans un sac de poussière
Il chante pour des rois en poussière
Pour des sabres en poussière 
C’est un miracle 
Que la poésie transforme la nuit en jour
 


Mon cou s’est habitué 
Aux cordes
Et mon corps s’est habitué 
Aux ambulances
Je suis un poète
Qui écrit a voix haute
Et qui aime a voix haute
Un enfant
Pendu sur la porte d’une ville
Qui ne connaît pas l’enfance.
 
Nizar Kabbani
​poète syrien mort en 1998
cité sur Médiapart dans un article du 1er mars 2015
Traduction et article de Khaled Youssef