Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
Alma Mater
Article mis en ligne le 1er avril 2016
dernière modification le 1er mars 2016

par Robert Froger

Mère pardonne-moi
je ne pouvais plus
me tenir droite à tes côtés
ne connaître de mes membres que la raideur
toujours prendre la pose
pour une galerie de portraits en pied
ne pas bouger
ne pas soupirer
ne pas fredonner
ne pas regarder

cet étranger qui un jour a passé le seuil

je n’en pouvais plus de faire semblant de vivre


 

Alma Mater
Albertine Benedetto
Eaux-fortes de Nathalie Prats
Polder 167, 2015
ISBN 978-2-35082-290-7
6,00 €

Les eaux-fortes de Nathalie Prats sont à l’origine de ce recueil d’Albertine Benedetto.
Trois personnages : une femme, une adolescente et une enfant, figées dans la bienséance, visages clos, lèvres pincées. La femme, alma mater protectrice, inquiète pour ses filles. Les filles qui entendent "la nuit des battements d’ailes", désireuses de prendre leur envol.
L’auteure fait parler les différents personnages, cherchant à exprimer les inquiétudes de l’une, les envies des autres. La mère sait, les filles demandent à connaître. Elle s’attache aussi à décrire les personnages, leurs poses, leurs pauses, leurs attitudes. Comment se libérer d’une innocence ?
Les filles s’émanciperont et, de fait, libèreront aussi leur mère. Les chignons contraints se défont. Les visages laissent échapper un soupçon de quiétude satisfaite. "Elles vivent et c’est assez."

Robert Froger