Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
Poïésiques
Article mis en ligne le 1er octobre 2016
dernière modification le 6 septembre 2016

par Michel Foucault

J’ai bu la houille de tes yeux
jusqu’à les décolorer
j’ai bu ton odeur fauve
jusqu’à la saveur de la neige

J’ai bu tes fesses de pain
jusqu’au vin rouge
j’ai bu ton mortier lourd
jusqu’à ma langue

J’ai bu ton épaule sombre
jusqu’aux mouches vertes
de ma sueur d’agonie

J’ai bu ton dos ton flanc
j’ai bu ton désert
jusqu’au roucoulement


Poïésiques
Textes et traductions : Bernard Manciet
Improvisations musicales : Bernard Lubat
Double - CD
Éditions du Tilleul / Labeluz

Ces Poïésiques sont issues de la rencontre improbable entre un musicien très connu dans le milieu du jazz et un poète seulement reconnu par les amateurs de poésie. Connivence inattendue entre un musicien de l’improvisation habitué à la scène et un poète à l’écriture exigeante et rigoureuse qui hésite à se montrer en public. La défense de la langue et de la culture occitanes est le seul lien qui réunit les deux hommes. 

Depuis 1985 où Bernard Manciet et Bernard Lubat se sont produits ensemble pour la première fois sur une scène, leurs confrontations publiques ont été régulières. Témoignage de cette aventure humaine et artistique unique, le double-CD donne à entendre huit de leurs performances publiques. Ces enregistrements réalisés entre 1985 et 2000 sont accompagnés des textes en occitan et de leur traduction en français.

Au contact du musicien, la parole de Bernard Manciet devient performance sonore. Les mots sont choisis pour leurs résonances. « Ce sont des mots qui roulent, qui claquent, des mots que l’on mâche avec jubilation, des mots que l’on prend plaisir à garder en bouche » écrit Patrick Lavaud. Sur scène, Bernard Manciet se déchaîne, crie son texte, le chante, le scande. Sa poésie renoue avec une poésie qui se déclamait en public au cours de cérémonies et de rituels collectifs.

Michel Foucault