Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
Le poème du mois
Article mis en ligne le 15 novembre 2016
dernière modification le 14 octobre 2016

par Alain BOUDET

Actualité


Nous n’aurons pas le dernier mot qui ne sera peut-être
que borborygme et crachotement espérons que seulement
ce sera comme partir à la sieste

mais maintenant

mais maintenant le monde est plus grand
que plages de l’enfance et toi
tu étires le soleil sur la mer

mais maintenant

mais maintenant se sont noyés quelques réfugiés
                                       malhabiles
par paquets de cinq cents et dans le soleil au fond
on voit nager doucement tous les enfants du bastingage

mais maintenant

nous n’avons qu’un monde il est comme il est
pas beau pour la moitié et je compte maladroitement
mais

maintenant mon chant petit s’accroche aux branches
petit fanal vie de haillons
aux branches

maintenant.

Patrick Argenté
Paru dans Décharge N°171
(disponible au Promenoir de poésie contemporaine - Médiathèque de 72210 La Suze).
Site de la revue : ici