Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
Le poème du mois
Article mis en ligne le 1er juin 2018

par Alain BOUDET
logo imprimer


Un jour,
les mouettes se taisent
Pas les poètes
Ils ont la ténacité des cigales
Ils crissent, glissent dans des rêves de mer

Un jour le vent s’arrête
Pas les poètes
Ils se passent le fil,
sortent des labyrinthes
Ils sont nuages et soleils

Ils chantent de là-haut, frêles dans leurs nacelles,
mais ils sont parmi nous,
pétris de terre,
brûlés de soleil,
lourds de nos espoirs
et de nos peurs

Quelquefois ils se noient
mais d’autres les remplacent,
crient leur révolte
et migrent vers l’aurore

Leur cri s’entend au loin
déchire la ouate des brouillards
ils avancent
et c’est irrésistible

comme la mer quand elle se fâche
comme la mort

Ils ouvrent les cœurs
décapent les consciences

Vertiges des mots du désespoir
Porteurs pourtant d’étincelles nouvelles

Un jour, peut-être,
les poètes


Colette Gibelin
paru dans 7 à dire N° 80 (mars-avril 2018)
© l’auteur

 

 

 




pucePlan du site puceMentions légales puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2014-2018 © La toile de l’un - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2