Poster un nouveau message
En réponse à :
De terre, de mer,d’amour et de feu
par Michel Foucault
le mercredi 8 décembre 2021

J’ai embrassé Port-au-Prince
Comme on embrasse un premier amour
Une première fois
Un premier soir de saison des pluies
On se sent alors lentement pleuvoir soi-même
Et jamais on n’oublie, le vertige du baiser bleu qui scelle, l’union de langues au goût de mangues térébinthes, jamais on n’oublie, qu’on a offert sa bouche au bonheur fragile et précaire de l’instant. Soleil pour l’âme.
J’ai embrassé Port-au-Prince
Et me suis embrasé, au contact de ses lèvres
Je brûle en corps
De terre, de (...)

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?