La toile de l'un

Le promenoir

Catégorie : Le promenoir

Abécédaire Amoureux Animalier – Yves Barré

AgoutiIl court d’une très grande vitesse en plaine et en montant ; mais comme il a les jambes de devant plus courtes que celles de derrière, il ferait la culbute s’il ne ralentissait sa course en descendant.Buffon ChatLorsqu’un chat meurt de mot naturelle, tous les habitants de la maison se coupent

Lire la suite »

Cairns 33

Sans frontièresUn tajine,Un couscous,Un brin de coriandre,Un bon bagnat au bord de la mer,Méditerranée, s’il vous plaît,Pour que le tableau soit parfait.Le parfum d’Orient a rencontré l’Occident.Sur les deux rives, il fait bon vivre.La nourriture,Ciment des peuples qui s’attirent et se repoussent,Qui se lient et se découvrent.Pour partager le succulent,L’umami,Le

Lire la suite »

La Terre est une orange amère – Abdellatif Laâbi

D’où vient la haine ? D’où vient la haine ?cette haine-ciqui fuit la consciencecomme la pestequi proscrit de la languela raisonqui réduit le cerveauà un pois chichequi efface des yeuxavec un chiffon salela lumièrequi déracine du cœurce qui pourrait s’apparenterà un sentiment D’où vient la haine ?qui a fermé à

Lire la suite »

Mes forêts

Mes forêts sont de longues tiges d’histoireelles sont des aiguilles qui tournentà travers les saisons elles vontd’est en ouest jusqu’au sudet tout au nordmes forêts sont des cages de solitudedes lames de bois clairseméesdans la nuit rareelles sont des maisons sans familledes corps sans amourqui attendent qu’on les retrouveau matin

Lire la suite »

Des voix pour la terre

Les séquoias Quand j’ai marché dans l’allée des séquoiasJ’ai respiré en entier pour une foisEt envoyé deux mille prières au ventPour nous sauver de toutes les peines d’avant Avant la rivière asséchéeAvant que tout soit emportéJe veux retourner dans l’alléeEntendre les séquoias chanter Apprivoiser le silence, les faiblesses de ma

Lire la suite »

Au jardin

Les où et les pourquoiN’ont plus de réponsesSeul l’écho des cœursEst de mise sur cette terreQui palpite bruyamment Avec les épousaillesdu ciel et dela terre on se hausseà l’impré visibled’un commencement Au jardinPoèmes de Jacqueline PersiniPoèmes et encres de Patrick NavaïÉditions : Voix Tissées, octobre 2021ISSN : 2492-1939 – ISBN : 978-2-491475-12-3Prix : 8 € Dans ce recueil

Lire la suite »

Les morts vivent plus longtemps qu’avant

Quitter la vie un jour, sans savoir lequel,sans savoir comment. Sans avoir toutcompris. Reste la possibilité quand mêmede dire merci. Ou de tirer la langue.Mais à qui ? La mort en kaléidoscope. Avec sespossibilités infinies. Et si on pouvait ainsireconstituer la vie ! Sa beauté. Ses étapes.On tournerait et on verrait sa

Lire la suite »

Écrit(s) du Nord 35-36

Présence de Michel B. Ils s’élèventils ne blessent aucun regard, ils respirent ils rendentle monde attentif, ils raffermissentla terreen plein essor, ils ne livrentleurs secretsqu’à l’oreille patiente, ils n’ont rienà vaincreet le temps y tremble, ce sont des arbresou des poèmes Pierre Dhainaut   Écrit(s) du Nord 35-36Éditions Henry, 2019ISBN 978-2-36469-212-112,00

Lire la suite »

Du soleil plein les yeux

Jour de l’anle héron cendré seuldans la blancheur du champ Dans la cour de l’écoleun immense tapis blanc-disparues les marelles ! Dans la boîte à lettresquelques catalogues de Blancrecouverts de neige De la maison au jardinle chat dans la neige-sauts de puce Tempête en merpas de courrier pour les îliens-l’île encore

Lire la suite »

Ukraine 24 poètes pour un pays

Je dédie cette traduction à Roman Ratouchny, militant de la place Maïdan, mort jeune pour l’Ukraine en juin 2022. Voici ce qu’il écrivait à propos de ce texte : “Mon poème préféré de Semenko. Ne le comprenez pas littéralement.”Ella Yevtouchenko Patagonie Je ne mourrai pas de mort, mais de vie.Quand j’aurai

Lire la suite »

Formulaire de contact