Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site

 

 

Naufrage


On contient tout cet espace
À mille lieues sous la surface
Il est des attentes qui ne s’apaisent pas
On a ce temps disposé du hasard
Qui consule ou répare
On ne peut rien contraindre
Mais seulement goûter
On a ces mots qui nous tricotent
Fabriquent un lieu à notre échelle
Se démêlent sans bruit
On a cette peur qui nous grignote
Avance chaque jour et recule
Elle pourrait servir de loi
On a ce poignard planté là
Graal indomptable et somptueux
Bloquant les issues
Coupant le souffle

On a surtout cet amour fou
Qui déferle sur nos rivages
Ériger vainement un mur
Écoper à mains nues
On ne peut rien lui soumettre
Sa violence est souveraine
Et fait de nous ses miraculés.

Hélène Decoin
Paru dans Comme en Poésie N°78 - juin 2019 (Revue animée par Jean-Pierre Lesieur)


 


 

Aspirer à


Faites que tout soit retenu
Que rien ne tombe ni neige ni glace
Ni aiguilles ni billes de verre
Que le ciel retienne son souffle
Que la terre se tienne tranquille
Car là où je suis je n’en mène pas large
Qu’entre ciel et terre
La voie soit libre
Pour que s’installe un possible oubli
Passe un vol souple d’oiseaux
Une échappée belle
Et rien d’autre

 


Poème des intervalles
Claire Kalfon
Éditions Unicité, 2019
ISBN 978-2-37355-326-0
13,00 €

Le poème des intervalles, c’est aussi celui de la marge, du hors-champ. Ce qui souvent ne se voit pas et, pour beaucoup sans doute, n’est pas à dire. Les petites choses du quotidien que le poème sort de la banalité et qui font, finalement, le grand de la vie.

Claire Kalfon est sensible à ces petites choses-là. Sans doute a-t-elle, depuis longtemps, affûté son regard pour qu’il soit sensible, accroché par "ce qui n’a pas de poids" mais trouve soudain un écho dans le corps, dans la vie, dans l’histoire de celle qui écrit. Et les poèmes qui en naissent ont une couleur et une saveur très particulière : celle d’une poésie incarnée qui avive le quotidien et nous touche.

Alain Boudet

.La poésie dans les programmes scolaires

La poésie trouve sa place - même modestement - dans les programmes scolaires de l’école primaire. Voici un petit rappel des textes officiels…

Article mis en ligne le 17 mai 2019
par Alain BOUDET par

Le socle commun et les programmes


La littérature (et donc la poésie) est partie intégrante de l’éducation artistique et culturelle des élèves. Elle s’inscrit dans le cadre pédagogique du premier pilier (maîtrise de la langue française), du troisième pilier (compétences sociales et civiques) et du cinquième pilier (possession d’une culture humaniste) du socle commun de connaissances et de compétences.
Enjeu essentiel de l’enseignement, la maîtrise de la langue est au cœur des missions de l’École de la République.
Savoir lire, écrire et parler le français conditionne l’accès à tous les domaines du savoir et l’acquisition de toutes les compétences. La langue française est l’outil premier de l’égalité des chances, de la liberté du citoyen et de la civilité.

Cycle 1

L’école maternelle joue un rôle décisif pour l’accès de tous les enfants à tous les univers culturels et artistiques ; elle constitue la première étape du parcours d’éducation artistique et culturelle qui vise l’acquisition d’une culture littéraire et artistique personnelle, fondée sur des repères communs. Ainsi, La stimulation et la structuration du langage oral d’une part, l’entrée progressive dans la culture de l’écrit d’autre part, constituent des priorités de l’école maternelle et concernent l’ensemble des domaines.

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions
Pratiquer divers usages du langage oral : raconter, décrire, évoquer, expliquer, questionner, proposer des solutions, discuter un point de vue.
Dire de mémoire et de manière expressive plusieurs comptines et poèmes.
Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques.
Avoir mémorisé un répertoire varié de comptines et de chansons et les interpréter de manière expressive.
Jouer avec sa voix pour explorer des variantes de timbre, d’intensité, de hauteur, de nuance.
Choisir différents outils, médiums, supports en fonction d’un projet ou d’une consigne et les utiliser en adaptant son geste.

Cycle 2

Comprendre, s’exprimer en utilisant les langages des arts et du corps
Tous les enseignements concourent à développer les capacités à s’exprimer et à communiquer. L’initiation à différentes formes de langage favorise les interactions sociales : en français, pour comprendre et produire des messages oraux ; en arts plastiques et en éducation musicale, pour réaliser une production, la présenter, s’exprimer sur sa propre production, celle de ses pairs, sur l’art, comparer quelques œuvres d’arts plastiques ou musicales, exprimer ses émotions.

Compétences travaillées

Comprendre et s’exprimer à l’oral.
Comprendre des messages oraux ou des textes lus par un adulte.
Dire pour être entendu et compris.
Participer à des échanges dans des situations diversifiées.
Adopter une distance critique par rapport au langage produit.

Attendus de fin de cycle

Écouter pour comprendre des messages oraux (adressés par un adulte ou par des pairs) ou des textes lus par un adulte (lien avec la lecture).
Dire pour être entendu et compris, en situation d’adresse à un auditoire ou de présentation de textes (lien avec la lecture).

Cycle 3

La littérature est également une part essentielle de l’enseignement du français : elle développe l’imagination, enrichit la connaissance du monde et participe à la construction de soi. Elle est donnée à lire ou à entendre et nourrit également les activités d’écriture. Au cycle 3, les textes littéraires font l’objet d’une approche plus approfondie qui vise à développer des compétences d’interprétation et à construire une première culture littéraire et artistique.

Compétences travaillées

Lire avec fluidité.
Comprendre un texte littéraire et l’interpréter.
Comprendre des textes, des documents et des images et les interpréter.
Contrôler sa compréhension, être un lecteur autonome.
 

Attendus de fin de cycle

Parler en prenant en compte son auditoire
Mobiliser des ressources de la voix et du corps pour être entendu et compris (clarté de l’articulation, débit, rythme, volume de la voix, ton, accentuation, souffle ; communication non-verbale : regard, posture du corps, gestuelle, mimiques).